Guide complet sur les whiskys japonais

| 31 octobre 2023

Les productions de whisky japonais ont commencé aux alentours des années 1860. Cependant, la première élaboration pour un commerce judicieuse a eu lieu dans les années 1923. Cela concerne notamment la toute première distillerie de la région japonaise et connue sous le nom de yamazaki. Depuis cette période, un grand nombre de distilleries a été mis en place par les entrepreneurs afin de répondre à la demande croissante de la population. Quelles sont les précieuses informations à connaître sur les whiskys japonais à travers leur histoire ?

L’histoire des whiskys japonais

Le Japon a découvert officiellement le whisky à partir du 13 mars 1854. Cette découverte a été faite lorsque la flotte du commodore américain Matthew Perry a débarqué à Kanagawa. En étant sur le territoire japonais, ce dernier a offert à l’empereur plusieurs types de cadeaux diplomatiques. À titre illustratif, il peut être cité :

En parallèle : Les trésors cachés de la courge : Graines et huile

  • 4 volumes des oiseaux d’Amérique ;
  • Des revolvers ;
  • Des machines agricoles ;
  • Un télescope ;

Pendant cette rencontre, Matthew Perry a réservé un fût spécifique à l’empereur du Japon. Les autres bouteilles étaient destinées à ces conseillers. C’est précisément pendant cette période que l’empereur a décidé de faire découvrir le whisky à la population japonaise et vous. Retrouvez la grille complète des meilleurs whiskies japonais en lisant la suite. À partir du dix-neuvième siècle, la société nippone a tout mis en place afin de fabriquer les whiskys à base de riz et de maïs.

Masataka Taketsuru figure parmi l’une des personnalités essentielles dans l’histoire des whiskys japonais. En effet, celui-ci était parti étudier l’art de la distillation de whisky dans les régions écossaises en 1918, notamment à l’université de Glasgow. Après de longues années d’études, Masataka Taketsuru revient au pays avec des techniques d’élaboration de whisky. Il a donc participé à la création des 2 premières distilleries de whisky japonais. En premier lieu, il collabore avec les grandes entreprises de boissons du pays comme Shinjirō Torii, ce qui a favorisé la mise en place de la toute première distillerie de whisky au Japon dans les années 1924.

Dans le meme genre : Tout savoir sur l’huile d’olive espagnole bio

Après la Deuxième Guerre mondiale et l’occupation japonaise, la bière ainsi que le whisky ont remplacé le saké. Ces 2 boissons alcoolisées sont devenues les plus populaires dans les régions urbaines. À partir des années 1964, d’autres distilleries ont vu le jour, ce qui a favorisé la production de whisky de grains, d’où l’élaboration de blended whiskies. En 1969, Nikka et Suntory participent à la création d’une seconde distillerie, ce qui a augmenté considérablement la production des whiskys un peu partout dans la région.

Quelle est l’importance de l’industrie des whiskys japonais ?

Aujourd’hui, la popularité du whisky japonais est particulièrement grandissante. De plus, leurs boissons alcoolisées s’exportent un peu partout dans le monde. Cela a permis à l’industrie des whiskys japonais de figurer parmi les meilleurs dans ce secteur d’activité.

Après l’avènement des whiskys japonais sur la scène internationale depuis 10 ans, plusieurs nouveaux acteurs ont su se démarquer tout en s’émergeant un peu partout dans le monde. C’est le cas par exemple du ji-whisky. Les boissons alcoolisées mises en vente par cette distillerie sont restées jusqu’ici dans la consommation locale. Ce producteur de whisky n’a pas voulu exporter ses produits hors de ses frontières. C’est précisément ce qui lui a permis de conserver cette distillerie plus confidentielle. 

Parmi les producteurs les plus en vogue sur le marché international, vous trouverez les distilleries de Shochu. Le spiritueux mis en vente par cette entreprise est considéré comme le plus consommé qui provient des régions japonaises. De plus, les distilleries de cette envergure sont celles qui ont su surfer sur la tendance tout en diversifiant les produits mis en vente. En dehors de la diversification des boissons alcoolisées, plusieurs autres courses au projet ont vu le jour tout récemment dans l’industrie des whiskys japonais. Cela a permis de propulser ce pays dans les hautes montagnes.

Les meilleurs whiskys japonais disponibles

Dans les régions japonaises, il existe plusieurs types de whisky mis en vente. Parmi ces derniers, certains d’entre eux ont su se démarquer de la concurrence et s’imposer un peu partout dans le monde. À titre illustratif, il peut être cité : 

Le whisky TOGOUCHI KIWAMI

De prime abord, KIWAMI est un mot japonais qui se traduit par « suprême » dans la langue française. Ce mot désigne en général le whisky qui provient de la célèbre gamme TOGOUCHI. Il s’agit notamment d’une région qui est très réputée un peu partout dans le monde en raison de ses créations hors du commun. En achetant le whisky TOGOUCHI KIWAMI, vous découvrirez 80 % de whisky de grains et 20 % de single malt. Cet assemblage a mûri dans les fûts de chêne pendant de nombreuses années.

La méthode de vieillissement utilisée par la société TOGOUCHI est considérée comme unique au monde. En effet, les professionnels qui y travaillent ont tendance à laisser le whisky se bonifier dans les tunnels de 300 m. Il s’agit là d’une des bonnes manières permettant de garantir des conditions parfaites pour le bon développement des arômes riches et complexes.

Le whisky HATOZAKI 

Cette boisson alcoolisée est une édition « pur Malt » qui provient particulièrement de la maison HATOZAKI. Il s’agit là d’une des véritables incarnations de l’essence culturelle du Japon. En effet, le whisky HATOZAKI est une blended particulièrement élaborée à partir de purs malts issus d’orges maltées. Concernant son processus de vieillissement, cela se déroule dans les anciens fûts de Bourbon. Les professionnels travaillant dans cette entreprise peuvent également utiliser des fûts de sherry et ceux confectionnés en chêne Mizunara. Ce dernier dispositif est une espèce d’arbre typiquement japonaise qui possède des propriétés exceptionnelles. Les Japonais s’en servent généralement pour vieillir les whiskys de très bonne qualité. Si vous êtes un fin connaisseur alors essayez le whisky japonais.